La centrale de Billancourt : dernier site industriel actif.

Vous avez sûrement remarqué cette grande bâtisse blanche ancienne en passant sur les quais en voiture, entre la rue de Seine et les immeubles des squares de l’Avre et des Moulineaux. Jusqu’à l’année dernière, si vous en faisiez le tour, vous ne trouviez aucune information, aucun nom de société, aucune porte d’entrée évidente. Comme si elle était abandonnée. Un mystère.

Depuis, au village de Billancourt, on en sait davantage.

Elle a d’abord été une centrale électrique bâtie par la Compagnie Générale de Distribution Electrique pour fournir 18 MW à la Compagnie Générale des Omnibus (CGO), toute proche. Voir notre article « Quand les tramways se mettaient la pression » .

Photo aérienne 1914 (IGN). On distingue les 6 cheminées de la centrale.

Il y avait 5 centrales électriques de ce type dans le sud de Paris et 15 le long de la Seine, pour approvisionner Paris et sa banlieue. Renault avait également ses propres centrales.

La centrale de Billancourt a été arrêtée dans les années 30 en même temps que la CGO, pour laisser place à la cité de l’Avre et des Moulineaux, grand projet du maire Morizet. Les cheminées ont été détruites progressivement. 

La cité est construite, il ne reste presque plus rien de la centrale. Photo aérienne 1934 (IGN)

Seul le bâtiment abritant les alternateurs a été conservé jusqu’à aujourd’hui. Il est référencé au patrimoine architectural français (base Mérimée).

Surprise : il est encore en activité ! C’est donc le dernier site industriel de Billancourt.

Mais pas de panique : plus de pollution, plus de bruits, ce grand bâtiment est en fait devenu une sorte de gros transfo électrique. C’est plus exactement un « poste source« , géré par ENEDIS, contenant plusieurs transformateurs électriques de 40 tonnes permettant chacun d’abaisser la tension de 63 000 à 20 000 volts. Les câbles électriques sont bien cachés, on ne voit rien de la rue.

Centrale en 2020
Le poste source en 2020 (Le Village de Billancourt)

Il fait l’objet de travaux en ce moment et des panneaux d’information ont été apposés sur les grilles. Mais qui a pu les lire, en passant en voiture ? Le bâtiment a été rénové en conservant son style industriel de l’époque. Un nouveau bâtiment va être construit pour abriter cinq nouveaux transformateurs de nouvelle génération. La fin des travaux est prévue pour 2024.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s