L’hôpital Ambroise Paré de Billancourt

Non, ce n’est pas une coquille, l’hôpital Ambroise Paré est bien né à Billancourt. Le Village vous raconte son histoire.

Tout commence par une grande clinique privée : le « sanatorium de Boulogne-sur-Seine« . Il est fondé par Paul Sollier et Alice Matthieu-Dubois, couple de psychiatres spécialistes en neurologie, à la fin du XIXe siècle. Bâti par l’architecte Henri Nicard dans le style régionaliste en 1897 et basé au 145 de la route de Versailles (avenue du Général Leclerc), ce sanatorium traite les maladies nerveuses et propose des cures de désintoxication pour alcooliques et cocaïnomanes notamment.

Il comprend plusieurs bâtiments plantés dans un vaste parc arboré et fermé, créé en 1820 par une anglaise que les registres communaux dénommaient « Milady » Hunlocle.

Marcel Proust y fait un séjour entre décembre 1905 et janvier 1906, après le décès de sa mère. Le sanatorium, luxueux, est réputé pour la qualité de ses soins et fréquenté par la haute société.

Façade intérieure du bâtiment principal. Source : Les Charpentiers de Paris.

La propriété, d’environ 16000 mètres carrés, représente approximativement le bloc occupé aujourd’hui par le Bricorama et la concession Renault.

Plan du Sanatorium Sollier vers 1900
Carte-plan du Sanatorium de Paul Sollier vers 1900. Source : archives BB.

Mais le voisinage s’industrialise, les environs sont moins agréables et les clients se font plus rares. Ses affaires déclinant après la première guerre mondiale, Paul Sollier cherche à s’établir à Saint-Cloud et met son sanatorium en vente .

L’assistance publique le rachète en 1921 pour 3 600 000 francs, avec la participation de la municipalité de Boulogne. On le baptise, en 1924, du nom d’Ambroise Paré, père de la chirurgie moderne. Il devient alors le premier hôpital public de la banlieue ouest. En janvier 1926, après agrandissements, il comprend un service de chirurgie, deux services de médecine, et un service de pédiatrie, il accueille 250 lits. D’autres services de consultation viennent s’y ajouter et le nombre des journées d’hospitalisation s’élève à 92 382 par an. En 1940, l’hôpital propose 308 lits.

Une chambre du service de médecine générale. Archives des Hauts-de-Seine.

L’hôpital est durement touché par les bombardements alliés de 1942 et 1943. Heureusement, les patients avaient été évacués.

Bombardement de l'hôpital Ambroise Pare
Après le bombardement. Source : Dussart.

Il est décidé de le rebâtir en l’éloignant des nuisances provoquées par les usines Renault. Après d’âpres négociations et de multiples rebondissements, la baronne de Rothschild consent, en 1962, à vendre à la municipalité les six hectares de terrain sur lequel est bâti l’hôpital actuel.

Il ne reste aujourd’hui plus aucune trace de cet hôpital.

L’angle de l’avenue du Général Leclerc et de la rue Yves Kermen en 2020. Source : Google.
L’angle de l’avenue du Général Leclerc et de la rue Castéja en 2020. Source : Google.

Très prochainement, le Village de Billancourt vous proposera une visite guidée, comme si vous y étiez.

2 Replies to “L’hôpital Ambroise Paré de Billancourt”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s