La dernière photo de la ferme de Billancourt ?

Attention, article réservé aux mordus de l’histoire de Billancourt ! Cette nouvelle photo nous révèle probablement le dernier témoin de l’histoire médiévale de Billancourt.

Cette vue de l’usine Renault Frères a été prise vers 1905 ou 1906, depuis le toit des nouveaux bâtiments de la direction. Nous l’avons récupérée chez Renault Histoire il y a quelques jours. À l’époque la société était étendue sur seulement six hectares.

Commençons par prendre quelques repères (malheureusement tous disparus) :

Nous regardons vers le nord. Au premier plan à droite, nous reconnaissons l’entrée historique de l’usine Renault Frères.  De là part l’ancienne rue Gustave Sandoz (disparue) qui mène à la place Nationale (Jules Guesde).

A l’arrière-plan, se dresse le bâtiment massif des glacières de Paris (vu de dos), avec sa cheminée monumentale.

Au fond à gauche on repère le toit de la Villa Fountaine (une villa disparue que nous présenterons très bientôt). Entre les deux, sur un terrain tout nouvellement acquis, Renault a construit des ateliers tout neufs et une cheminée.

Tout cela est déjà connu et figure sur beaucoup d’autres photographies.

Mais au-delà des ateliers, sur le même terrain, se découpe une toiture qui n’a rien d’industriel. Un grand bâtiment inconnu qui nous a fait bondir sur notre chaise : C’est l’ancienne ferme !

Un rapide travail de parallaxe nous le confirme. Depuis l’entrée de l’usine, le côté gauche de la ferme s’aligne avec la Villa Fountaine. On distingue même à droite une partie des autres bâtiments de la ferme qui s’alignent avec les glacières. Pas de doute, c’est bien l’ancienne ferme médiévale.

C’est une chance incroyable de tomber sur cette photographie car Renault a construit ce pâté de maison très rapidement. Dès 1906, il sera intégralement recouvert d’ateliers. La toiture que nous voyons là sera donc détruite dans moins d’un an.

Que nous apprend cette photo ?

Ce n’est qu’une toiture, mais elle nous apprend beaucoup de choses. Tout d’abord elle nous montre que plus grand chose ne semble subsister des bâtiments d’origine. La toiture ne semble pas ancienne. Nous savions déjà que la grange dîmière avait disparu au milieu du XIXème siècle. Nous savions également qu’elle n’était déjà plus une ferme, mais une grande villa, depuis que Casimir de Gourcuff s’y est installé en 1825. C’était la « magnifique propriété de monsieur Delahante » que décrivait le Gaulois en 1891 puis la résidence d’été de la comtesse de Goyon

Le bâtiment à gauche n’est clairement pas le pavillon construit au XVIIIème, il est plus grand. On ne reconnait pas les grand et petit logis qui, nous le soupçonnons, dataient du moyen âge. Bref, l’édifice a connu beaucoup de changements.

Si on ne reconnait guère la ferme de 1782, le bâtiment semble plus proche de la représentation que Vauzelle en a faite en 1812, du moins la partie gauche.

Louis Renault a bien rasé la ferme de Billancourt

Cette photo nous apprend également que nous avions tort sur sa disparition.

Dans notre article « Louis Renault a-t-il rasé la ferme de Billancourt ? «  , nous formulions l’hypothèse selon laquelle l’édifice avait été détruit par ses derniers propriétaires. Les héritiers de la Comtesse de Goyon avaient subdivisé le terrain en 54 lots afin de mieux les vendre, ce qui, à nos yeux, imposait de détruire au préalable les bâtiments. Erreur.

Voici donc ce qui a pu se passer : sachant qu’ils n’auraient finalement qu’un seul acheteur, Louis Renault, pour l’ensemble du terrain, les héritiers de Goyon ont probablement décidé de faire l’économie de cette destruction et de laisser l’acheteur en disposer. La ferme semble donc avoir résisté jusqu’en 1906.

Une maigre collection de photos

Cette photo vient rejoindre notre maigre collection de photos de l’ancienne ferme de Billancourt. Des vues très médiocres car lointaines.  Cette nouvelle vue est plus proche mais très incomplète (ce qui est frustrant). Il est très étrange que cet édifice ait si peu attiré les objectifs des photographes de l’époque ! Ils étaient nombreux, pourtant, à sillonner les rues au tournant du siècle.

Voici des années que nous sommes à la recherche d’une bonne photo de la ferme de Billancourt. Nous avions petit à petit retrouvé ses traces sur des tableaux, des gravures, des archives. Nous avons contacté les descendants des anciens propriétaires que nous pouvions trouver, sans succès.

Nous continuons nos recherches, peut-être une autre surprise nous attend au fond d’un carton chez Renault Histoire ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :