« C’est pas les demoiselles qui manquent » à Billancourt

Une amusante carte postale du début du XXème siècle.

Elle est signée par un certain Gabriel, coiffeur de la maison Célestin, au 2 rue Yves Kermen (anciennement rue de Saint-Cloud), proche du pont de Billancourt. Gabriel est probablement le jeune homme à gauche.

Il écrit à son « copain » de Nevers:

« Je m’empresse de t’écrire c’est (sic) deux mots pour te dire que je suis toujours bien à Billancourt, et je ne m’ennuie pas en ce moment, tu sais, j’apprends à danser. Et tu sais ce n’est pas les demoiselles qui manquent. Tu vois les deux qu’il y a sur la carte, celle qui est à côté de moi c’est la bonne du patron et l’autre une voisine et l’ouvrier qui est avec moi et le patron derrière ».

Le dos de la carte postale. Source : Delcampe.

La carte ne dit pas laquelle avait sa préférence, mais à en juger par l’air soupçonneux du patron, on peut penser qu’il avait déjà jeté son dévolu sur la bonne!

La boutique existe toujours, c’est la toute petite pizzeria « Pizza di Napoli » bien connue des riverains.

Pizzeria di Napoli, 2 rue Yves Kermen, en 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s