Quand l’île Seguin était encore verte

Après le départ du sulfureux Armand Seguin et avant de devenir le navire amiral de la régie Renault, l’île Seguin était un coin de verdure isolé. Il n’y avait pas de pont pour y accéder. Vers 1900, on y trouvait quelques résidences secondaires, parsemées ici et là, dont la propriété du Comte de Lambert, un aviateur qui avait pour projet de traverser la manche avant Blériot.

S’y trouvait également le restaurant Sarreste, l’un des plus appréciés de Billancourt, dit-on, et le tir aux pigeons fréquenté par le président Felix Faure.

Mais c’était aussi un lieu de promenade et c’est à cela que nous vous convions aujourd’hui. Une balade, au début du siècle dernier, le long du sentier qui borde l’île, à l’ombre des arbres, juste pour le plaisir. Il n’y manquera que la couleur.

Allez, c’est les vacances, fourrez dans une besace une bonne bouteille de vin, un saucisson et votre bonne humeur ! Nous traversons le petit bras avec le passeur du bas-Meudon.

Nous accostons près du restaurant Sarreste. Ses tables à l’ombre des arbres sont bien tentantes. La vue est dominée par le coteau de Meudon et son funiculaire.

A la pointe nord de l’ile, les amateurs de tir au pigeons d’argile se retrouvent depuis Paris pour taquiner la gâchette. La visite vaut le coup d’œil, c’est par ici.

Du côté du grand bras de la Seine, la vue est paisible et dégagée. Les péniches remontent le fleuve le long de la berge de Billancourt et sa longue rangée de peupliers :

Au milieu de l’île, le restaurant Sarreste accueille les gourmets. Il est réputé, on vient depuis Paris pour déguster ses spécialités à l’ombre des bosquets.

Un autre restaurant, plus mystérieux, existe sur l’île en 1903. Est-ce un survivant de la tannerie d’Armand Seguin (après la révolution) ? C’est bien possible, un bâtiment très similaire est visible au même endroit sur le tableau de Dunoy de 1821 :

L’ile Seguin est également habitée, on y trouve ici et là, quelques maisons de campagne, comme celle de Georges Gallice, le rebelle de l’île Seguin qui résista à Renault. Ces photos datent de 1919-1920 et sont déjà abandonnées par leurs anciens propriétaires.

Renault entre en jeu et accorde un répit

La première guerre mondiale se termine et Renault est devenu un géant. En 1919, déjà bien installé sur la rive de Billancourt, il se rend propriétaire de la quasi-totalité de l’île. Soucieux de donner des activités à ses employés (et contraint par les règles d’urbanisme), il y crée des jardins ouvriers . L’île restera verte encore une dizaine d’années.

Dans les années suivantes, Renault construira des équipements sportifs au milieu de l’île pour les activités de son Club Olympique de Billancourt (COB). Un stade d’athlétisme, un terrain de football et des courts de tennis apparaitront sur les photos aériennes :

Alors, vous avez reconnu les lieux ? Non, bien sûr… Tout a complètement changé. 

Fin de la récréation

Dès 1929, Renault aura besoin d’étendre son usine. Il rasera tout ce qui s’y trouve (sauf le terrain du résistant Georges Gallice), supprimera la végétation, les jardins, les équipements et les bâtiments. Il modifiera le profil de la pointe amont, à la demande de l’administration, et surélèvera le terrain pour y construire l’usine la plus moderne du monde. L’île Seguin changera définitivement de physionomie et deviendra la citadelle industrielle qu’on connait.

Aujourd’hui, L’usine Renault est partie et, en voyant ces photographies de la « belle époque« , on en vient à regretter que la ville n’ait pas saisi l’occasion de rendre cet espace à la nature, comme ça a été fait à Issy pour l’île Saint-Germain.

Illustration en tête d’article : E. Poteau – la vallée de la Seine et l’Ile Seguin 1897 (Musée de Meudon).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :