La ferme de Billancourt

Après de plusieurs mois de travail, le Village de Billancourt a dévoilé en janvier 2021 notre grande ferme monastique de Billancourt !

Seul bâtiment de la plaine de Billancourt depuis 1150, c’est le domaine le plus vaste que Boulogne-Billancourt ait jamais connu. Début 2020, personne n’avait la moindre idée de ce à quoi elle ressemblait.

Reconstituée en 3D c’est la ferme de Billancourt telle qu’elle existait avant la révolution française, avant Gourcuff, avant Renault, avant aujourd’hui.

En cette année 1782, Louis XVI n’a plus que 11 ans à vivre, la France est engagée dans la guerre d’indépendance des Etats-Unis contre l’Angleterre et le peuple français gronde, écrasé par les impôts.

Le propriétaire de la ferme est Jean-Pierre de Joantho Dujean, sieur de Mignabure, écuyer, conseiller secrétaire du roi en la chancellerie. Il est également trésorier receveur et payeur des rentes de l’hôtel de Ville de Paris. L’abbaye de Saint-Victor n’est plus propriétaire depuis 10 ans, mais continue de percevoir des redevances.

La reconstitution des bâtiments est fidèle à la fenêtre près. Songez qu’on sait même dans quel état étaient les serrures de chaque porte !

Le Village de Billancourt est fier d’avoir pu contribuer à redonner vie à notre patrimoine oublié, à la mémoire de notre ville. Notre ferme est le témoin de la période la plus ancienne et la plus longue de son histoire, sa période agricole.

Pourquoi ne pas avoir reconstitué la ferme du moyen âge ? Parce que nous ne disposons pas à ce jour d’informations suffisantes pour le faire. Peut-être un jour ?

Historique des découvertes du Village de Billancourt

Etaient déjà connus, mais peu exploités:

  1. Plusieurs cartes, s’étalant du début du XVIIe siècle jusqu’à 1900 où la ferme et son domaine apparaissent, mais sommairement.
  2. Les cadastres successifs qui donnent surtout la localisation précise de la ferme.

Au premier semestre 2020, nous découvrons des vues des bâtiments, :

  1. Les vues de la ferme entre 1770 et 1836, malheureusement lointaines :
    1. Le tableau de Jean-Lubin Vauzelle, une vue de 1812 du côteau de Meudon, probablement la meilleure représentation.
    2. Le tableau de Carle Vernet, vers 1810, depuis le pavillon de Brimborion.
    3. La gravure de Sigismond Himely, vers 1836, depuis Meudon.
    4. La tabatière de Louis Nicolas van Blarenberghe de 1777, depuis le château de Bellevue.
  2. Le panoramique de Le Deley, daté de 1903, photo lointaine, sans détails mais dernier témoignage visuel connu.
  3. Le plan de masse de 1770 commandité par Claessen, avec, enfin, une description des bâtiments, leur dimension et disposition.

À eux seuls, ces nouveaux documents ont permis de faire un bond dans notre connaissance de la ferme de Saint-Victor.

De gauche à droite et de haut en bas : Plan de Roussel 1731, Détail du tableau de Carle Vernet 1810. Détail du tableau de Jean-Lubin Vauzelle 1812 et Plan de masse de 1770.

A l’été 2020, nous mettons la main sur trois autres documents essentiels :

Trois comptes-rendus de visite établis par des architectes experts mandatés par les propriétaires ou l’abbaye Saint-Victor. Ces comptes-rendus étaient une sorte d’état des lieux permettant au propriétaire, souvent lors d’un changement de bail, d’établir la liste des réparations qui lui incombaient.

Ils nous offrent une description très détaillée de la ferme, jugez-en par vous-même : ils passent en revue tous les bâtiments les uns après les autres, étage par étage, pièce par pièce, ouverture par ouverture. Les descriptions vont jusqu’à l’usage de chacune des pièces, la disposition des escaliers, cheminées, portes et fenêtres, le nombre de fenêtres, de travées, de mangeoires et râteliers, la nature des sols et plafonds, l’orientation et la nature des toitures, leur état etc…

A l’automne 2020, le Village de Billancourt réalise la modélisation en 3D de la ferme de Billancourt.

Afin de respecter au mieux la réalité historique, nous avons réuni des documents d’étude sur les fermes médiévales de la région. Nous avons sollicité des avis au service des archives et nous nous sommes adjoints les conseils de Judith Förstel, conservatrice du patrimoine de la région Ile-de-France et spécialiste du moyen-âge, qui a bien voulu nous accompagner dans cette reconstitution.

Le détail de ce minutieux travail de reconstitution est décrit dans ce post

La modélisation est rendue publique le 2 janvier 2021, à la fois sur le BBI et sur le blog.

Pour visiter la ferme de Billancourt en 1782 nous n’avez pas besoin de bottes mais de votre souris.

Depuis votre ordinateur, cliquez sur l’image ci-dessous, patientez un moment que ça charge. Puis utilisez la souris et la touche « shift » pour vous déplacer dans la ferme. La visite est libre.

Découvrez les communs, le logis, les jardins, au gré de votre envie. Visitez, pour la première fois, notre patrimoine disparu.

Puisqu’on parle de souris, trouverez-vous les 5 chats qui s’y promènent ?