La maison Bican, épisode 2

Ça devait arriver…Mi-juin nous publiions l’article « la maison Bican, place Jules Guesde« , un article important sur cette villa disparue du Village de Billancourt qui nous tenait à cœur et que nous avions trop longtemps différé. Neuf jours plus tard, je retourne chez Renault Histoire et, là, mon correspondant me sort de nouveaux cartons de derrière les rayonnages. Dans l’un d’eux je trouve une chemise jaunie libellée « Bican ». Je l’ouvre. Elle est remplie de photographies magnifiques et de plans détaillés de la maison. J’avais publié trop vite !

Ces photos de grande qualité sont certainement commanditées par Renault, la maison lui appartient depuis huit ans déjà. Elles sont toutes datées du 2 octobre 1918, la guerre touche à sa fin, la demande d’armistice partira le lendemain et sera signée un mois plus tard. L’usine a grandement contribué à la victoire par la fabrication massive d’armements. Elle est devenue en quelques années un géant industriel.

Dans la chemise on trouve également un plan de masse de la propriété et ce plan détaillé de la maison. On pénètre dans l’intimité des lieux.

Il nous manquait une vue prise du jardin, nous l’avons. Elle montre le décalage de niveau entre la place et le jardin, avec le salon d’été et la salle de billard.

La photo ci-dessous est exceptionnelle également puisqu’elle montre une rareté : un poste de contrôle d’accès à l’usine. Souvenez-vous, l’année précédente Louis Renault avait fermé les rues de Billancourt du jour au lendemain, dans la plus totale illégalité et avec la complaisance des autorités. Mais pas moyen de trouver une image correcte de ces postes de contrôle ! C’est maintenant chose faite, et quelle photo !

Tout y est : la guérite, le militaire en tenue et l’avis sur le montant à droite : « Il est prescrit à tous les conducteurs de (voitures) (véhicules) de marcher à une allure modérée« .

Mais qui est cette dame à la fenêtre, sur la deuxième photo ? Et ces messieurs à l’entrée ? Les volets sont ouverts et la maison semble vivre. A quel usage Louis Renault a-t-il dédié la maison Bican durant 20 ans ? Il reste des questions sans réponse.

Revoir l’article d’origine : Cliquez ici

One Reply to “La maison Bican, épisode 2”

Répondre à Tania Pergament Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :